*** Safran mon amour ***

Hello!!!!

Aujourd’hui je suis super contente de venir vous parler de mon jean Safran, LE pantalon de Deer and Doe!

Ma première version n’était pas très réussie à mon goût, j’avais donc très envie de me faire enfin un Safran digne de ce nom.

Si vous vous souvenez, j’avais prévu une réalisation de Safran pour le challenge de Clotilde « ma garde robe Capsule ».

Je ne suis absolument pas à jour dans ce challenge, je dirais que j’en suis à peu près à la moitié des réalisations que j’avais prévues, car je me suis laissée aller dans une période sans motivation pour la couture. Maintenant que cette motivation est de retour, je ne la lache plus!!

J’ai cousu cette version depuis un moment maintenant, environ 6 mois je dirais. Ce qui est bien c’est que du coup j’ai un peu de recul pour vous en parler sur la durée:

C’est cimple, j’adore ce jean, je me sens tellement bien dedans!

Je l’ai réalisé dans une gabardine noire strech très solide (testé et approuvé depuis plusieurs mois que je porte régulièrement ce pantalon!!), de chez Little Fabrics, une valeur sûre en matière de fournisseur pour moi. Le tissu a très très bien tenu sur la durée et il est vraiment d’une très bonne qualité.

Le noir étant un peu difficile à prendre en photos, vous n’aurez pas de « gros plan » sur les finitions, mais c’est promis, je me suis appliquée 😀

Je me suis un peu emballée au niveau des tailles: j’ai cousu un 46 1/2 en mode « ça va passer » et en fait c’est un poil juste.

Il faut vraiment que j’arrive à me mettre dans la tête que je suis bien dans la taille 48 et qu’il faut oublier le 46, en tous cas pour le moment… Et surtout en couture car dans le commerce c’est toujours le 46 ma taille habituelle.

Je ne sais pas pourquoi je me suis entêtée à vouloir faire moins large, une question d’égo sûrement!!

Résultat, je suis un peu serrée à la taille mais malgré tout, la qualité du tissu fait que j’adore le porter, je me sens complètement « galbée » et mise en valeur quand je le porte.

C’est simple, plus aucun jean du commerce (ou presque…) ne trouve grâce à mes yeux depuis que j’ai rencontré Safran! J’ai également fait une autre version en jean à pois, qui a bien tenu le coup, mais qui commence sérieusement à fatiguer à cause du frottage de cuisses (snif!).

Ce dernier est plus élastique que le noir que je vous présente aujourd’hui et du coup il est d’un confort AB-SO-LU!!! La clé de Safran réside vraiment dans l’élasticité du tissu, ça peut vraiment tout changer niveau confort de votre vêtement.

Pour rappel, Eleonore et Camille ont fait un article sur l’élasticité des tissus lors de la sortie de Safran (ici!!)

Je n’ai pas eu de difficulté majeure pour faire cette version, qui est ma 3ème, c’est un peu minutieux, mais rien d’insurmontable à mon goût.

J’espère que ce court article vous aura plu, j’ai encore pas mal de réalisations en retard à vous montrer, du tricot, de la couture, et des nouveaux patrons qui sortent tout bientôt (youpi!!)

A bientôt

Elo.

 

 

 

Enregistrer

Publicités

*** Givre *** (version grande taille!)

Hellooooooooo!

Je ne sais pas s’il y a toujours quelqu’un ici pour me lire, au vu de la non-régularité de mes posts, et du quasi abandon de ce petit blog qui me tient pourtant énormément à coeur, mais je suis très (très) heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour cette rentrée bloguesque.

Mon dernier article concerne le tricot et date du mois de janvier dernier, alors que depuis, j’ai énormément cousu et tricoté…

Mais surtout, si vous avez loupé l’information, j’ai été modèle pour la précédente collection de Deer and Doe (pour moi, c’était un rêve qui se réalise et j’en suis très fière), et c’était à l’occasion de la sortie des patrons Goji, Luzerne et Hoya.

Vous pouvez encore voir toutes les photos sur le blog de Deer and Doe, et je suis vraiment d’autant plus heureuse, que c’était également à l’occasion de l’élargissement de la gamme des tailles pour Deer and Doe (ça tombe également bien car je devenais un peu « hors grille » après ma grossesse, mais bref ^^).

Ce fut une expérience hors du temps, très enrichissante et dont je garde un excellent souvenir. Les rencontres avec Eléonore et Camille m’ont fait beaucoup de bien, personnellement parlant. J’ai vraiment rencontré deux filles géniales à l’écoute mais surtout très douées, passionnées, et travailleuses.

Normalement, j’aurais dû également vous présenter ma version « Test » de Goji sur le blog également mais ma vie personnelle est très mouvementée en ce moment et mon blog a subi le dommage collatéral de ma perte dans la brume.

Aujourd’hui, la solution n’est pas trouvée, mais j’ai décidé que je devais absolument reprendre en mains ce blog, pour avoir au moins cette satisfaction personnelle de ne pas tout abandonner, et surtout, surtout ne pas abandonner la couture, qui m’apporte tant.

C’est donc avec un immense plaisir que je reprends du service pour vous présenter ma version de la robe Givre!

La nouvelle collection de Deer and Doe cet automne se compose donc de Givre, d’Azara et d’une réédition de la robe Bleuet.

Pour ma part, c’est Givre que j’ai eu le plaisir de tester, et je sais que vous êtes nombreuses à attendre de voir une version « plus size ».

Tout d’abord, sachez que je suis complètement conquise par ce patron, mais genre, vraiment conquise!!

Voilà, je suis absolument partiale, les patrons Deer and Doe sont toujours et encore mes préférés (de toute la vie). Ca, c’est dit^^

Givre est vraiment un patron de robe ou tee shirt, à manches courtes ou longues, avec ou sans empiècement, que vous pouvez retrouver en PDF et en pochette (mais seuls les PDF comprennent les plus grandes tailles), ultra versatile, on peut imaginer tellement de versions différentes!

J’ai donc réalisé deux versions pour ce patron. Tout d’abord, une version avec l’empiècement, non pas en Color Block (bien que j’adore cette possibilité), mais en « matières block »! Je vous montrerai cette version un peu plus tard car je n’ai pas encore fait de photos dignes de ce nom. 

Si vous êtes enceinte, sachez qu’il existe une version maternité de Givre, et même deux puisque les filles ont prévu une version enceinte 3-6 mois et une autre version pour caser le bidon un peu plus gros des 6-9 mois de grossesse. C’est la première fois que je vois ça dans un patron (y compris patrons de grossesse), mais c’est super logique en fait et très ingénieux car le bidon de 3 mois et le bidon de 9 mois sont quand même assez différents!

 J’imagine maintenant plein de versions, une version marinière, une version en molleton sweat toute douce pour l’hiver, bref, c’est une profusion d’idées dans ma tête!!

Ma seconde version, celle que je vous présente aujourd’hui, est une version à fleurs, dans un tissu genre néoprène (mais néoprène fin), de mondial tissus.

Ce tissu, vous l’aurez reconnu, a été utilisé de nombreuses fois lors de la sortie de la robe Zéphyr.

En bon mouton que je suis, lorsque je suis allée à Mondial Tissu (une fois de plus…), et que je l’ai vu, j’ai tout de suite eu envie de faire la même Zéphyr qu’Eléonore.

Finalement, je n’ai jamais eu le temps de la faire, mais pour le coup, j’en suis ravie car je trouve qu’il colle parfaitement à givre.

Je préfère même cette version car le tissu est un peu plus épais que mon jersey noir et donc il cache un poil plus les défauts.

Mais comme vous savez déjà, être plus-size ne m’empeche pas de porter des vêtements moulants donc les deux robes seront bien portées cet hiver.

Je trouve que le travail est extrêmement bien fait car comme d’hab tout s’emboîte à la perfection et le must, la cerise sur le gâteau, c’est que la robe est ULTRA RAPIDE à coudre!! En une heure c’est fait!

Bref, une tuerie de patron  🙂

Pour ce qui est des détails, j’ai réalisé une taille 48 1/2 (mais je pense que la taille au dessous aurait suffi avec un vêtement jersey finalement), et j’ai tout assemblé à la surjeteuse. Les ourlets ont été réalisés à l’aiguille double, ainsi que l’encolure, assemblée au jersey puis finie à l’aiguille double 🙂

J’espère vous retrouver très bientôt pour reprendre le cours de mes articles adorés, et j’espère pouvoir vraiment vous proposer une plus grande régularité.

En attendant, vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux, instagram et Youtube (pour suivre mes podcast tricot^^).

A bientôt

Elo.

 

 

 

 

 

Enregistrer

*** Safran *** (mon premier pantalon)

Hello!

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de mon joli pantalon Safran.

 

Pour être claire je vous le dis tout de suite,  il s’agit d’une toile…. oui, je sens de la déception dans vos yeux mais je vous rassure: c’est une jolie toile.

 

Deer and Doe, c’est ma marque de patrons préférés (vous le savez sans doute déjà), a sorti à la fin du mois d’août son tout nouveau patron: Safran.

Safran comporte deux versions: une version jean taille haute et une version pantalon taille haute sans les poches du jean et d’une longueur cheville.

Je crois que tout le monde attendait un pantalon de Deer and doe. Et quand Eleonore nous a annoncé qu’elle travaillait dessus, j’étais comme une folle, plus que ravie!!!

Pourtant en ce moment, le mojo de la couture n’est pas vraiment là: je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne je suis complètement noyée par les sorties de patrons, de nouvelles marques, de nouveaux tissus, blogs, etc, à tel point que tout celà m’a un peu éloignée de la blogo couture (en plus du manque de temps), et me décourage d’entreprendre mes petites coutures.

Mais cette fois, c’est Deer and Doe et je me raccroche à cette marque comme à une valeur sûre, avec laquelle on ne peut pas se tromper…

Seulement voilà, je n’ai jamais cousu de pantalon… Jamais, jamais quoi!! Donc gros gros stress au moment de le tester…dsc08295

dsc08309

Les jambes sont bien de la même longueur même si on croirait le contraire sur les photos 🙂

Finalement, j’ai participé à la première phase de test puis le patron a considérablement été revu pour obtenir un résultat optimal et je peux vous dire qu’Eleonore a fourni un travail de fou avec Camille (sans compter tout ce qui se passe en coulisse et dont je n’ai pas connaissance!), bref, tout ça pour vous dire que je n’ai pas pu vous montrer ma version test car elle a subi de nombreuses modifications.

Pourtant, à la sortie du patron, vous avez été nombreuses à me demander « ma version », pour vous faire une idée du rendu de ce joli pantalon sur une taille 46.

J’ai choisi de faire la version pantalon, sans poches et d’une longueur cheville pour cette fois.

Je vous présente donc une nouvelle version toute fraîche tombée de ma machine à coudre.

dsc08182

Je crois qu’une seule photo de mes fesses sera suffisante…

J’ai choisi un satin de coton bordeaux de chez Little Fabrics pour coudre cette version.

Malheureusement, et c’est pour cette raison que ce pantalon reste une toile, le tissu n’est pas suffisament extensible: bien que contenant de l’élasthane, il ne contient pas 20% d’élasticité…

Donc il est trop rigide (je prépare du coup une autre version avec un tissu bien extensible !), bien que très très joli 🙂

dsc08268

J’adore cette matière, idéale pour porter au travail et qui a un rendu très joli.

dsc08262

dsc08260

Finalement, en ce qui concerne le patron en tant que tel, j’ai choisi la taille 46 que j’ai légèrement élargie à la taille et aux hanches.

Lors de la couture mon pantalon, j’ai fait comme indiqué dans le patron: j’ai bâti les jambes puis essayé mon pantalon et réajusté mes marges de couture en fonction du fit.

J’ai considérablement réduit ces marges de couture car le tissu n’étant pas suffisament extensible, j’avais besoin de ce petit rab pour me sentir à l’aise au niveau des cuisses.

Comme je suis petite et comme vous pourrez le constater sur les photos, il y a quelques plis au genou, don je reprendrai ça sur le patron (sur la ligne allonger/raccourcir prévue sur la jambe), pour le prochain exemplaire.

Il y a également des plis à l’entrejambe, et je pense que j’ai un ajustement à faire également dans le dos:  je vais me ruer sur le Safran September pour y remédier; Eleonore et Camille ont préparé une série d’articles sur le blog de Deer and Doe pour proposer des ajustements selon le fit du pantalon sur votre morphologie.

J’ai acheté ma braguette sur Rascol et il se trouve que c’est la couleur exacte du tissu, donc je suis ravie. Mon seul bémol est qu’elle a un peu tendance à descendre seule, donc pour le prochain exemplaire je ferai attention à la qualité de ma braguette.

J’ai assemblé mes coutures à la surjeteuse, et j’ai fait toutes les finitions (thermocollage de la ceinture et de la fermeture, point de bourdon en bas de la braguette, etc.). Ma braguette n’est pas la lus jolie du monde mais j’espère m’améliorer pour le prochain 😀

Pour le thermocollant, j’ai bien fait attention à prendre un thermocollant strech pour ne pas altérer l’élasticité de mon tissu déjà faible (Vlieseline G785 au mèter couleur chair sur le site de Rascol).

Les poches sont superbes avec le rendu nickel de la poche passepoilée, j’adore!

dsc08239

L’intérieur des poches a été coupé dans un Liberty de mon stock.

dsc08237

Malgré sa qualité de « simple toile », j’ai déjà porté ce pantalon et je trouve qu’il fait très bien l’affaire pour aller travailler et pour être porté au quotidien. J’adore ses couleurs très automnales, et j’espère pouvoir vous montrer bientôt une autre version de ce joli patron.

En attendant, je vous montre quand même des petites photos en mouvement:

dsc08280 dsc08275

Haha!!

J’espère que cette cousette vous plaît et j’espère vous retrouver bientôt pour vous présenter ma collection automne-hiver sur laquelle j’essaye de travailler!

 

A bientôt, belle journée et belle couture!

Elo

 

Edit: Je porte Safran avec un Plantain en jersey noir de the Sweet Mercerie,

Comme on me l’a demandé dans les commentaires: je pense que mon tissu ne tiendra pas la route sur la longueur au niveau de l’entrejambe donc si vous avez des astuces ou des adresses de tissu solide et résistants aux frottements je prends!

*** Maxi Baby doll ***


Hello!

Tout d’abord MERCI! Un immense merci à vous toutes pour vos retours sur ma première vidéo! C’était vraiment flippant de se lancer dans l’aventure mais vous avez été adorables! J’ai cru comprendre que mon accent avait fait mouche!! J’espère pouvoir publier d’autres vidéos avant mon accouchement, mais je ne vous promets rien car honnêtement, je n’avais pas prévu d’abandonner mon blog si longtemps.

J’avais besoin d’une petite pause, le temps d’arrêter le travail (youpiiii je suis en vacances depuis deux semaines!!), de prendre soin de moi, de profiter des retrouvailles en famille et aussi entre amis, des vacances et de l’été (vive la piscine pour mon gros ventre 😉 ), des apéros et des barbecue en terrasse aussi (mais promis je n’ai pas bu une goutte d’alcool 🙂 ) …

Ce n’est pas pour autant que la machine à coudre n’a pas chauffé: j’ai pas mal cousu pour bébé et je me suis un peu (re)mise au tricot et au crochet, comme vous avez pu voir dans ma vidéo

Par contre, c’est vrai, en ce qui concerne la couture pour moi, j’ai un peu laissé tomber. Les raisons sont simples: j’ai du mal à trouver l’envie de coudre des vêtements de grossesse alors que je suis à un mois du terme, et j’ai aussi du mal à me projeter dans l’après-grossesse, sans savoir ce que je vais retrouver de mon corps « d’avant ».

Et puis, il y a eu l’échec cuisant de FRIDA, un des dernières robes que je vous ai présentées. J’étais relativement contente de moi avec cette cousette mais au final, ça s’est révélé être une catastrophe: elle s’est déchirée à plusieurs endroits dès la première fois où elle a été vraiment portée… Je me suis retrouvée avec un gros trou dans le dos, dû certainement à la fragilité et la finesse du tissu que j’ai utilisé, donc je ne vous raconte pas le moment de solitude que j’ai vécu, d’autant que j’ai du la garder toute soirée entière sans pouvoir me changer!!!

Tout ça m’a un peu enlevé mon mojo couture, mais j’ai quand même une robe à vous présenter aujourd’hui: il s’agit d’une maxi dress en jersey (encore!!), que j’ai réalisée à partir du patron Plantain de Deer and Doe, et de son adaptation en robe Plantain Babydoll proposé par Paunnet ici.

DSC06483DSC06368

 

J’adore cette robe, je me sens tellement bien dedans! Comme pour l’autre maxi dress, le confort est au top et même si elle n’est pas très seyante, je trouve que le fit n’est pas si mal avec mon gros ventre.

2 7

Le jersey vient de chez verdoliva, et il est vraiment top^^, J’aime beaucoup la couleur.

5
Vous êtes déjà nombreuses à avoir vu cette robe sur Instagram: je vous avais demandé si je rajoutais des manches ou pas. J’ai pas mal hésité avec les manches papillon, et finalement j’ai décidé de la laisser telle quelle car j’avais vraiment peur d’avoir trop chaud.
6

En ce qui concerne la réalisation, j’ai respecté à la lettre le tuto de paunnet, et j’ai pris ma taille habituelle chez Deer and Doe, soit le 46.

8

J’ai assemblé à la surjeteuse les coutures d’épaule et les côtés, et j’ai utilisé pour froncer ma jupe la technique proposée dans le tuto avec un élastique blanc et assez fin, que j’ai assemblé à mon haut de robe à la machine à coudre. Ensuite, pour les finitions du bas de la robe, de l’encolure et des manches, j’ai fait une couture à l’aiguille double avec ma machine à coudre.

DSC06510

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez!

A bientôt

Elo

ABRACADACRAFT

*** La Dentelle ***

Pour l’été, j’ai très envie de matières souples, comme le jersey, et aussi fines et nobles comme le coton, la mousseline et la dentelle. Ne me demandez pas pourquoi, mais je fais une fixette absolue sur la dentelle pour cet été, ça et les broderies, c’est ce qui me fait littéralement fantasmer…

J’avais tout d’abord imaginé, en lieu et place de mon Aubépine de grossesse, faire une Aubépine en dentelle, doublée en voile de coton, et si possible maxi.  Oui mais voilà, je suis tombée sur le tissu Pierre et sur mon envie de changer le buste d’Aubépine, et c’en était fini de la dentelle.

Finalement, c’est Aurélia qui a été ma bonne fée de la dentelle. Elle m’a envoyé un petit coupon de dentelle blanche, et mes envies de transparence sont revenues au galop. Au départ, je ne savais pas trop quoi faire avec ce joli coupon, trop petit pour un vêtement entier, mais que je voulais à tout prix utiliser, et vite !

Puis l’illumination! J’ai vu plusieurs fois sur Pinterest ou simplement sur le net, des tops assez simples avec un empiècement dentelle au niveau du haut du buste et des épaules. Et Ondée est sorti….. L’occasion parfaite! Il me fallait un sweat Ondée avec de la dentelle!!!

Présentation1

J’ai donc utilisé une chute de jersey blanc (France Duval Stalla) pour le bas de mon sweat, et ma dentelle pour le haut des épaules et le buste.

J’ai bien pris mon temps pour délimiter la façon dont j’allais imbriquer mes deux tissus ensemble, et surtout j’ai bien vérifié que la dentelle soit extensible pour pouvoir l’associer à mon jersey. Par contre, en ce qui concerne le jersey, je vous le déconseille vraiment, car à peine porté il commence déjà à boulocher… No comment vu le prix de ces tissus…

Présentation 2

Présentation (3)

Comme je n’avais pas assez de jersey pour faire mes manches en un seul tenant, j’ai choisi de couper la partie « jersey » en trois: le haut et le bas de la manche en jersey simple et le milieu de la manche en dentelle doublée de jersey. Au final, j’aime beaucoup ce jeu de matières et de transparences et je suis assez contente car les empiècements dentelle des épaules sont parfaitement raccordés aux empiècements buste et dos.

Détail

Dos

La photo de mon dos est très floue, j’en suis désolée mais c’est la seule que je puisse vous proposer…

Par ailleurs, j’ai fait une petite modification sur les manches: lorsque j’ai cousu mon premier sweat Ondée, je vous avais dit que j’avais trouvé les manches trop longues pour mes petits bras et un poil trop larges également. Or, ce jersey étant fin, et la dentelle également, il ne sera pas utilisé comme sweat à proprement parler, mais plutôt comme une tunique « cropped ». Aussi, j’ai décidé de raccourcir les manches (j’ai enlevé 2 cm au niveau de la ligne « allonger/raccourcir » présente sur le patron, et j’ai également enlevé 2 cm de largeur de chaque côté de chaque bras, jusqu’au niveau du coude, puis j’ai tracé une ligne du coude jusqu’à l’emmanchure prévue dans le patron pour retrouver ma largeur d’emmanchure initiale (je ne sais pas si je suis très claire ou si je parle chinois là!!!!).

Ondéedentelle (2)

Pour mes empiècements j’ai rajouté bien entendu des marges de couture dans la dentelle ainsi que dans le jersey afin de ne pas modifier les dimensions finales du vêtement par rapport au patron.

J’ai donc choisi la version A sans col (simplement un ourlet fin à l’encolure), et avec les manches longues de la version B du patron.

Ondéedentelle (3)Et vous, vous avez imaginé d’autres versions d’Ondée? N’hésitez pas à les proposer dans les commentaires!!

 

Bises

Elo