**** The maxi dress ****

Les grosses chaleurs arrivent vers chez moi (enfin, à l’heure où je dis ça il pleut, mais j’t’assure que les deux dernières semaines ont été trèèèès chaudes), et je ne supporte plus les pantalons ni les leggings, je me baladerais nue toute la journée si je pouvais (!!!) tellement je ne veux plus de vêtement qui me serre.

Alors j’use et j’abuse de mon Aubépine de grossesse, légère et si confortable, de mes jupes et crop-tops en jersey cousus d’après les patrons de Megan Nielsen et je mets aussi énormément une robe en jersey que j’avais achetée pour ma première grossesse (h&m), et qui est un d’un confort absolu.OK, elle est rose fluo, mais j’assume, et puis le confort passe avant le reste en ce moment (et puis, niveau discrétion, vu mon ventre, je suis déjà loin de passer inaperçue).

Je me suis dit que je ne pouvais décemment pas rester avec une garde robe si peu fournie (si tu passes par là mon amour, oui, j’ai bien écrit ce que tu viens de lire! haha! ), et j’ai craqué depuis un bon moment maintenant sur le look maxi-dress en jersey. D’ailleurs j’ai créé un tableau Pinterest avec des looks maxi-dress ici si ça vous intéresse!

Elles ont l’air d’être au summum du confort pour l’été, facile à enfiler le matin sans trop se poser de question, et pour un seyant très sympa (si tant est qu’enceinte le seyant puisse être sympa…!Hem).

Je vous laisse juger par vous même et découvrir quelques unes de mes inspirations maxi-dress du moment:

Tout d’abord, un blog très sympa pour les filles enceintes (clic sur la photo pour voir l’article), il y a même le tuto pour réaliser cette robe vous même, mais je ne l’ai pas utilisé, je ne peux donc pas vous donner mon avis à son sujet! A noter qu’apparemment, le tuto est valable enceinte ou pas 🙂

IMG_5747cc-640x960

J’ai également craqué sur le très joli patron Delphi de Named clothing, que je ne suis pas à l’abri de tester bientôt!

25fd7af5a626d15f3e3a6b7897407837

Et enfin, un peu de Deer and Doe, avec le patron de Centaurée, à mon sens plus difficile à adapter à la grossesse mais je le garde dans un coin de ma tête pour l’été prochain, car le rendu en maxi dress est superbe, je vous laisse en juger par vous même avec cette très belle réalisation de Camille (clic sur la photo pour voir son article!):

centauree_profil

Fidèle à mon Maternity survival Kit de Megan Nielsen, j’ai pour ma part choisi de combiner le ruched maternity top avec la jupe ruched maternity skirt, et ma foi je suis trop fan du résultat!

1

J’ai rallongé la longueur de la jupe à vue de nez, puis je l’ai recoupée à la longueur adéquate après l’avoir essayée sur moi.

Au niveau de la jupe, j’ai simplement laissé une fente de chaque côté de la robe, qui arrive un peu au-dessus du genou pour être libre de mes mouvements.

2

 

Le jersey gris chiné vient de la boutique Verdoliva, chez qui j’aime commander car c’est vraiment un jersey très abordable en terme de prix! Mon seul regret est qu’il soit un peu fin, mais après tout pour l’été ce sera certainement une grande qualité. Je ne peux pas vous donner le lien du jersey car il est épuisé (par mes soins!!), mais je pense que ce type de jersey se trouve très facilement un peu partout.

4

J’ai effectué l’assemblage de ma robe à la surjeteuse , et ensuite les ourlets (encolure, ourlets des manches et du bas de la robe) ont été réalisés à l’aiguille double. Je me suis carrément battue avec ma surjeteuse au moment de l’enfilage des fils, puis avec la tension de ces derniers, mais au final, après beaucoup de patience (et de l’énervement aussi hein^^), j’y suis enfin arrivée.

5

8

9

10

Ce que j’aime avec ce pack de patrons de Megan Nielsen, c’est le côté rapide et efficace des cousettes, ce qui tombe bien car en ce moment entre les travaux dans ma maison, le travail et la grossesse, je ne consacre pas autant de temps à la couture que je le voudrais… Bref, il m’en faut peu pour être heureuse!

6

Et comme tu as lu jusqu’au bout l’article, qui comme d’habitude est un petit roman, je vais aussi te présenter ma première cousette pour bébé!

11

Et oui, je n’ai pas pensé qu’à moi et je commence sérieusement à me pencher sur le cas de ce petit locataire au petit profil simplement parfait qui grandit au creux de mon ventre… Je suis partagée entre l’impatience de son arrivée et l’envie de prolonger ces instants magiques pendant lesquels je le sens bouger en moi… Malheureusement (ou heureusement), il ne me reste que trois mois avant son arrivée, et il est donc temps de commencer à préparer le petit nid. C’est une étape qui me tient énormément à cœur, et que j’envisage avec tellement d’amour….

J’avais au départ craqué sur cette combi de la Redoute :

9968b85af377ed7915066413402c54aeEt j’avais très envie de faire moi même cette cousette, donc j’ai trouvé un patron correspondant ( le modèle 8, « Baby Dinausor » du magazine Ottobre 01-2013), et j’ai décidé d’enlever toutes les références dinosaures (crète et appliqué).

Avec un tissu molleton Camillette Création pour l’extérieur et un jersey blanc à pois argentés France duval Stalla pour la doublure, je me suis lancée!

14

12

Ma petite touche perso: un passepoil noir lurex de chez Cousette sur le plastron devant et des pressions Kam noires pour fermer la combi sur le plastron, et des grises pour l’intérieur.

13

J’ai pris la taille 56 que je trouve vraiment grande mais au final, cela va correspondre avec l’automne et donc ce sera portable, du moins j’espère!

Avec les bébés, l’avantage c’est que les cousettes sont rapides et efficaces, même avec du Ottobre 😉 J’ai quand même utilisé le découd vite une fois, mais c’était une inattention de ma part. Ceci dit, si vous êtes débutante, je vous déconseille de vous embarquer dans un modèle Ottobre car les explications ne sont pas toujours limpides et la planche de patron n’est pas des plus agréables à déchiffrer!!

P.S.: J’ai rajouté une page sur mon petit blog pour voir toutes mes cousettes en un coup d’oeil, c’est ici! Et quand on clique sur la photo, on arrive sur l’article en question 😉

P.P.S.: J’ai aussi une page facebook, et c’est ici, parfois je poste des petits coups de coeur!

P.P.S: J’ai rajouté sur le blog un formulaire de contact, que vous pouvez trouver en haut de mon blog!

*** Frida ***

Hello!

J’espère que vous allez bien en ce début de printemps, il fait enfin du soleil et j’ai pu abandonner mes collants qui me serrent le ventre et que je ne peux plus voir en peinture!

Je suis toujours à la recherche de modèles grossesse-friendly et réutilisables après, et c’est avec bonheur que j’ai découvert le modèle Frida de Lisa, du blog Make My Lemonade.DSC05931

 

Une robe très très ample, puisqu’il faut pas moins de 3 mètres de tissu pour la réaliser! Plusieurs d’entre vous l’ont trouvée trop ample quand j’en ai parlé sur instagram, mais moi j’ai très envie d’une robe ample pour le soleil et la chaleur à venir. Et puis, Lisa a prévu dans le modèle de cintrer la robe avec une ceinture assortie.DSC05926

 

Lorsque j’ai découvert le modèle, je l’ai immédiatement vu avec le tissu « palmiers » que j’avais acheté chez Pretty Mercerie. Problème: j’en avais pris 2 mètres, il est sold-out et il faut 3 mètres pour la robe.DSC05936

DSC05895

Désespoir, cruauté, et acharnement du monde entier contre moi (oui, rien que ça). J’ai bien demandé chez Pretty Mercerie s’il y aurait un réassort, mais non (of course…).

 

Et là, je n’ai rien lâché (comme souvent), je me suis dit que j’aurai une Frida à palmiers coûte que coûte.

DSC05991

Alors, comment on fait pour avoir une Frida à palmiers avec seulement 2 mètres de tissu?

– On fait les poches dans un autre tissu

– On fait la ceinture dans un autre tissu ou bien on choisit une ceinture de son armoire, ou on ne porte aucune ceinture (cependant à mon goût sans ceinture la robe est beaucoup trop large),

-On réduit l’ampleur de la jupe de chaque coté des devants et dos pour qu’elle entre dans la laize du tissu, et au final, vu le résultat porté, ce n’est pas du luxe d’enlever 5 bons cm pour le devant et idem pour le dos.

Et roule ma poule, voici ma Frida à palmiers!

DSC06015 DSC05972 DSC05980

J’aime beaucoup le col Tunisien de ma robette. Quant aux emmanchures, elles arrivent assez loin sur l’épaule mais c’est bel et bien le patron et son ampleur qui veut ça. Ce n’est pas gênant lorsque l’on porte la robe.

Pour mon choix de tissu, au départ je pensais porter ma robe sans doublure, mais il était beaucoup trop transparent.

Devant, je m’en sors bien car la parementure permet une transparence « maîtrisée ». En revanche, en bas c’est carrément indécent sans doublure! J’ai donc rajouté un voile de coton blanc sous la jupe et c’est très bien comme ça. Au final, j’adore le rendu de ma Frida! J’ai un peu hésité à faire une poche, le tissu étant déjà chargé en soi mais au final, je n’ai pas pu résister à une petite poche « coeur ».


DSC06024par contre, je me suis méga ratée sur la couture de la poche, de près on voit vraiment que c’est moche et les boutonnières ne sont pas très réussies non plus.

Pour la ceinture, n’ayant pas assez de tissu palmiers (ô rage, ô désespoir, toutça tout ça…), je n’en ai pas faite, j’ai utilisé une ceinture en satin mais je ne suis pas fan du rendu, donc à voir si je fais une autre ceinture ou pas.

Au final, je suis contente du rendu vu mon ventre actuel (hem hem), mais j’ai des doutes quant à la portabilité post-grossesse… A suivre donc!

J’espère qu’elle vous plaira!

 

** Elle se cachait sous Ondée **

Hello!

J’ai déjà bien entamé la présentation des vêtements qui vont constituer ma garde robe capsule de grossesse. Finalement, cette garde-robe n’est plus très très capsule (hem hem), et elle devient de plus en plus conséquente. C’est mon gros défaut, j’aime tellement coudre que j’ai la tête dans le guidon, je ne sais pas m’arrêter, surtout quand je trouve de beaux tissus!

J’adore coudre, et j’ai juste des milliers d’idées pour ma garde-robe de femme enceinte. En plus, il me manque pas mal de vêtements, enfin, surtout des pantalons car de ce côté là je n’ai rien à me mettre…

Le seul souci c’est que ce n’est pas le genre de vêtements avec lesquels je suis à l’aise en couture, et je finis toujours par jeter mon dévolu sur une robe!

La cousette que je vous présente aujourd’hui ne fait pas exception à la règle: il s’agit d’une robe…. Et encore une Aubépine….. Oui, je sais, je suis irrécupérable!

DSC05364

Pour ma défense, c’est un modèle qui convient parfaitement à mon « état » de femme enceinte (mon ventre est tellement sorti qu’on me demande déjà si c’est pour bientôt…. Heu … Comment te dire??? Non, j’ai encore plus de 4 mois de grossesse avant de découvrir bébé, mais j’ai juste un gros ventre!!!).

DSC05397

Donc voilà, il me fallait une nouvelle Aubépine, et si possible allaitement-compatible!!

DSC05424

J’ai donc quelque peu modifié le patron pour parvenir à mes fins. Mon inspiration première est venue de Zibusine et de son Aubépine modifiée (clic ici pour voir son article). J’ai adoré sa belle robe de princesse à plastron mais je ne me sentais pas de la reproduire telle quelle. J’ai donc pompé son idée (mouton un jour, mouton toujours!!!), mais j’ai adapté tout ça à ma sauce.

J’ai pris un tissu de Anna Ka Bazaar, il s’agit du tissu « Pierre ».

J’ai pris 2 mètres, ce qui est largement suffisant pour la taille 46 de mon Aubépine (ma taille habituelle, je n’ai rien modifié de ce côté là). C’est un coton qui est assez agréable à porter même si je l’imaginais plus souple. Au départ j’avais peur qu’il soit transparent et finalement, on dirait que non, ce qui m’a permis de ne pas avoir à doubler ma robe.

DSC05321

– Première modification, j’ai supprimé tous les plis religieuses du modèle sur ma version, tant sur les manches que sur la poitrine, j’avais peur que ça surcharge le modèle, étant donné que le tissu est plein de losanges dans tous les sens,

 

DSC05356

– Seconde modification, j’ai décidé de ne pas doubler ma robe. Nous allons sur les beaux jours et je n’ai pas envie d’une robe qui me tienne trop chaud en été. Pour faire la coulisse du lien à la taille, à défaut de doublure, j’ai cousu un biais à l’intérieur au niveau de la taille. Comme je n’ai pas fait de doublure, j’ai voulu m’appliquer pour les finitions, et j’ai fait des coutures anglaises sur ma robe (à l’exception des coutures d’emmanchures), y compris au-dessus et au-dessous des poches.

DSC05335

Pour faire mon lien à insérer dans la coulisse de taille, j’ai cousu ce qu’il me restait de mon biais endroit contre endroit dans le sens de la longueur, et ensuite je l’ai retourné avec une épingle à nourrice, puis fermé le lien de chaque côté avec un nœud, tout simplement! C’est super simple et ça évite d’acheter du cordon, ou d’utiliser du ruban.

DSC05315

– Troisième modification, j’ai décidé de rendre cette robe allaitement-compatible.

Pour ce faire, j’ai modifié le buste de ma robe: en lieu et place d’un buste en une partie, j’ai coupé le buste en deux parties dans mon tissu.

Au lieu de couper la partie devant en un seul morceau sur la pliure du tissu, j’ai coupé une partie buste gauche et une partie buste droite.

J’ai rajouté 1,5 cm au niveau du milieu devant pour chaque côté du buste.

Puis j’ai coupé deux morceaux  de la hauteur du buste milieu * 4 cm pour faire une patte de boutonnage à rajouter sur chacun de mes côtés de buste.

J’ai également rajouté 1cm d’aisance en bas du buste ainsi que du dos, en prévision de l’allaitement.

DSC05378

J’ai mis beaucoup de temps à me décider: pressions ou boutons et finalement c’est la simplicité qui l’a emporté, ce sera pressions pour tout le monde!

Voilà!

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, perso je l’adore, je l’ai déjà portée plusieurs fois!

Bises

Elo

 

*** Moneta ***

Hello!

On attaque la rentrée couture de 2015, la vraie, avec Moneta, de Colette Patterns.

DSC03909




DSC03879
Lorsque j’ai découvert de patron, je l’ai de suite aimé.
Tout m’a fait craquer: une robe en jersey, bien confortable, la robe parfaite pour cocooner mais surtout rester féminine, le léger décolleté dans le dos, la possibilité de nombreux cols… Il ne m’en fallait pas plus pour imaginer toutes les déclinaisons possibles!

DSC03886 DSC03907

Moneta est mon tout premier patron de chez Colette Patterns, aussi j’ai voulu m’offrir le patron papier et non pdf… Or j’ai les explications en anglais! Finalement, avec un peu de vocabulaire et le modèle étant très simple, je m’en suis très bien sortie. J’ai eu quelques sueurs froides car c’était pour moi l’occasion de tester ma surjeteuse, que j’ai reçue à Noël. Elle est bien plus capricieuse que ma machine à coudre, ou peut être tout simplement que je n’ai pas encore l’habitude. J’ai commencé par me faire la main sur les chutes de tissus de ma Moneta avant de tailler dans mon beau tissu de chez Cousette.

DSC03921

(Oui on dirait que je prends une pose de star mais comme je prends mes photos souvent seule j’ai parfois des résultats… inattendus! Sorry pour ça 😉 )

Le patron ne présente pas de difficulté technique lorsque l’on sait un peu coudre, je trouve même qu’il est assez bien pour débuter et obtenir un résultat gratifiant. Pour ma part j’ai fait l’assemblage quasiment intégralement avec la surjeteuse.

Pour les fronces, j’ai utilisé un élastique transparent comme conseillé dans le patron et je suis ravie du résultat: le rendu est très régulier et me plaît beaucoup!! C’était la première fois que j’utilisais cette technique et là encore je dois dire qu’elle est accessible au plus grand nombre!

Pour les manches, l’ourlet du bas et l’encolure, j’ai utilisé une aiguille double et la finition est impeccabe!DSC03972 DSC03969

Parlons un peu de ce tissu! Une véritable douceur! Au départ j’ai envisagé de doubler ma Moneta pour pouvoir la porter en hiver comme un doudou mais au final, cette maille est bien épaisse et elle me suffit! Le tomber est très beau et les motifs géométriques sont bien supportés par la simplicité du modèle.

DSC03905

Et ce décolleté dans le dos ❤ ❤

Ceci dit, maintenant j’ai envie de me refaire une Moneta, plus sobre, unie, peut être très bientôt tellement j’ai aimé ce modèle. On se sent comme enveloppé dans ce corsage près du corps mais à la fois très à l’aise…Bref je suis conquise! Ce modèle est extrêmement féminin! Pour ce qui est de la taille, j’ai cousu ma Moneta en taille L.

Pour le choix de ma taille, je vous avoue que je me suis totalement fiée au tableau des mesures qui est fourni sur la ptron, et quand j’ai vu que je devais couper la taille L j’ai eu vraiment un doute (heuuuu est ce que tout va rentrer dans la robe? lol). Au final, ça me paraît être la bonne taille, en tous cas je ne me sens pas engoncée dans ma robette!!

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez 🙂

A bientôt (pour une autre Moneta?)

 

Bises

 

Elo ❤

Sureau!

Hello les filles (et les garçons s’il y en a!)!

Comment allez vous?

Ce mois de décembre, je n’ai pas été très active sur mon blog, pourtant ma machine à coudre n’a pas de répit avec les cadeaux de Noël.

Mais je ne pouvais pas vous abandonner plus longtemps!! Je vous présente aujourd’hui ma petite robe Sureau de Deer and Doe cousue il y  a déjà quelques jours. Le temps de prendre les photos, de les trier et voilà, elle est là:

DSC03444

DSC03601
DSC03391

Comme tous les patrons Deer and Doe, c’est le crush absolu sur ce modèle… Je ne l’avais pas dans ma collection mais après avoir fouillé sur Thread and Needles et vu de jolies versions sur la toile (ici, ici chez Paunnet, ici chez Marion, ici chez Cécile, ici modifiée chez Ivanne, ici chez Louise   , il me fallait ce patron! J’ai profité de mon petit tour au CSF pour me l’offrir et par la même occasion j’ai acheté mon tissu au stand de Anna Ka Bazaar. Ce tissu est une merveille! C’est la première fois que j’achète du tissu Anna Ka Bazaar et ce ne sera certainement pas la dernière! C’est un tissu gris en viscose avec des motifs léopard ton sur ton.

DSC03415 DSC03593

J’avais un peu peur de faire ma première Sureau en viscose, mais après avoir fait une toile (pour le buste seulement), j’ai procédé à un ajustement « forte poitrine » sur le patron (que vous pourrez trouver ici ) puis je me suis lancée.

Si ça vous intéresse Eleonore a fait un Sew-along pour ce modèle, quevous pouvez retrouver ici.

Et je ne regrette pas! La robe est entièrement doublée (clic ici pour la technique), en tissu doublure microfibre (QUI NE REMONTE PAS SUR LES COLLANTS! youpiiiii!!!) qui vient d’un magasin local.

DSC03617

J’ai quand même eu une sueur froide au moment de couper le tissu: j’avais pris 2 mètres de tissu, mais ce n’était pas suffisant compte tenu de l’adaptation du patron que j’ai faite pour ma poitrine… Il ne me restait plus assez de tissu pour les manches! Désespoir le plus total et moment de panique….

Après avoir été sur le site dAnna Ka Bazaar et avoir vu que mon tissu chéri n’était plus en vente, j’ai dû trouver une solution, j’avais tellement envie de me coudre cette robe!

J’ai décidé de couper les manches en deux parties et je les ai cousues ensemble en insérant entre un joli galon en dentelle. Et je dois dire que le résultat est plutôt pas mal!

DSC03618 Pour ce qui est du patron, au final, je trouve que j’ai trop agrandi le buste et qu’il n’est pas assez ajusté… Mais ce n’est pas non plus très flagrant et la robe reste portable. Je n’ai eu aucune difficulté particulière pour a pose de ma fermeture invisible, ni pour la patte de devant avec les côtés froncés. Au départ, je trouvais les manches vraiment larges mais finalement, je l’aime comme ça.

J’ai déjà beaucoup porté ma petite robe, même si cest plus un modèle de mi-saison que de plein hiver.

Pour l’adapter à la saison, j’ai rajouté une petit col/écharpe/boléro tricoté par ma mamie par dessus et le tour est joué! (Je vous rassure je porte des collants sur les photos mais ils sont couleur chair ^^)

DSC03529


DSC03542

Voilà!

J’espère que ma Sureau vous plaît, n’hésitez pas à me montrer la votre ou à me laisser un petit mot pour me dire ce que vous en pensez!

Vous pouvez toujours me rejoindre sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram surtout, où je suis très (trop?) active!

Bises!

Elo.